mercredi 27 novembre 2013

♫ Sur l'affaire Yann Barthès / Dieudonné

Comment peut-on s'excuser d'un acte dont on n'est pas responsable ? En désignant et en dénonçant un coupable à la vindicte populaire.
Et s'excuser pour quoi ? Une "quenelle" ? Peu importe la signification de la "quenelle" d'ailleurs. La question qu'il faut se poser est : "Est-ce qu'une "quenelle" est répréhensible juridiquement ?". A priori, non, pour l'instant. Est-ce qu'il faudrait s'excuser d'une personne du public se curant le nez ? C'est son problème, pas celui de Canal +.
Et aller jusqu'à balancer l'identité du gars... C'est ça l'esprit Canal ? La délation ?
"Le Petit Journal" peut changer de nom : "Le Petit Rapporteur" conviendrait mieux.
C'est sûr, le ventre de la fausse irrévérence est encore fécond de la vraie bêtise humaine.

Est-ce que Canal + s'est excusée d'avoir diffusé des corridas ? Est-ce que Canal + s'excuse de faire des Miss Météo l'étalon débilisant de la femme d'aujourd'hui ? Est-ce que Canal + s'excuse d'interdire l'évocation des poètes morts dans "Le Grand Journal" ? (consigne explicitement donnée à l'ancien chroniqueur livres de l'émission, comme il le relate dans son bouquin On/Off). Il doivent sans doute considérer ça (de parler des poètes morts) comme une "intrusion nauséabonde".

Le geste anarchisant de Dieudonné fait trembler les gardiens de l'irrévérence, on n'a pas fini de rigoler.

Canal plus Quenelle, Dieudonné Canal plus, l'esprit Canal, Le Petit Journal Quenelle, Yann Barthès Dieudonné







Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...