mardi 1 mars 2016

♫ Mon hommage à Gainsbourg : Serge for Ever !

Il avait dit dans son dernier album qu'il crèverait un sunday, il est mort dans la nuit du samedi 2 mars 1991... Il y a tout juste 25 ans.

Je me souviens, je me rappelle.

Cette disparition nous a cueillis mais quelque part, nous étions préparés à cette mauvaise nouvelle des étoiles : Gainsbarre fonçait dans la nuit de l'autodestruction "on the rocks", la fleur de Gitanes au fusil, toujours sur la ligne blanche, comme Bashung.

Cette annonce devait surgir, fatalement : on est venu nous dire, à nous pauvres lycéens qui l'aimions, qu'il s'en était allé. Des adieux à jamais.

Maintenant on se souvient des jours heureux, des hit-parades avec l'homme à tête de chou, des plateaux télé avec l'aquoiboniste provocateur (il a élevé la provoc', la vraie, au rang d'art majeur) ! Ses fulgurances séminales (avec Gainsbourg, on peut employer ce terme) n'ont pas fini de nous hanter.


Evidemment, personne ne le remplacera, et c'est très bien ainsi ! Ceux qui veulent le remplacer sont promis à la débandade.

Flash-back classieux :


"Dépression au-dessus du jardin" est extrait de l'album Gainsbourg Live au Casino de Paris (1986) :

serge gainsbourg, tribute serge gainsbourg, hommage serge gainsbourg, gainsbourg casino de paris, charlotte for ever, dépression au-dessus du jardin, bashung toujours sur la ligne blanche, l'aquoiboniste

Faites comme Christophe Officiel, CharlElie, Causeur et Gonzaï, suivez-moi sur Twitter :
https://twitter.com/sebbataille

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...